ffe

Présentation

23/03/2016



La Fédération Française des Échecs a été fondée le 19 mars 1921, sous le régime de la loi du 1er juillet 1901. Elle a pour but de favoriser, de contrôler et de diriger la pratique du jeu d'échecs en France et sur tout le territoire national français. Elle est reconnue fédération sportive depuis le 19 janvier 2000. Elle dispose de l'agrément jeunesse et éducation populaire. La Fédération Française des Échecs est la seule fédération nationale affiliée à la Fédération Internationale des Échecs (F.I.D.E.), dont elle fut membre fondateur à Paris, le 20 juillet 1924.

La Fédération comptait 57 413 licenciés au 31 août 2015, regroupés dans 914 clubs.

La Fédération chapeaute 115 organes déconcentrés, dont 86 Comités départementaux et 29 Ligues Régionales.

L'assemblée générale, composée des 914 représentants des clubs de France, définit, oriente et contrôle la politique générale de la Fédération.

Le comité directeur, composé de 28 membres, est l'instance dirigeante de la Fédération dans le cadre des orientations définies en assemblée générale.

Le bureau est l'organe exécutif de la Fédération chargé de la mise en application des décisions prises par le comité directeur et de la gestion courante.

Les statuts de la FFE | Réglement Intérieur de la FFE


Le projet fédéral

17/07/2015

Le projet fédéral est un outil de management, préconisé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Comité National Olympique et Sportif Français (Cf. guide management associatif, site du CNAR), qui a pour but d'unir toute la pyramide échiquéenne autour des valeurs éducatives et sportives associées au jeu d'Échecs.

Il permet à l'ensemble des personnes investies au sein de la Fédération Française des Échecs d'œuvrer dans un même sens. Il associe aussi bien les dirigeants bénévoles, les salariés, les salariés, les prestataires, membres des commissions et bénévoles de la Fédération, que ses organes déconcentrés (Ligues Régionales, Comités Départementaux), membres affiliés (Clubs), et licenciés.

Il se révèle être également un moyen de communication qui peut être utilisé en externe pour présenter la Fédération Française des Échecs, son rôle et ses objectifs.

Le projet fédéral


Les Commissions statutaires

20/07/2015

Les commissions statutaires suivantes participent au bon fonctionnement de la Fédération :

La Commission Technique

Elle contrôle toute la vie technique de la Fédération et est notamment chargée de:

   •   veiller à ce que les manifestations organisées dans le cadre des activités de la Fédération respectent les règles générales d'application et les cahiers des charges,

   •   établir les classements annuels,

   •   établir le calendrier fédéral officiel des compétitions,

   •   gérer la direction des tournois et leur homologation,

   •   établir un règlement pour les compétitions nationales et veiller à leur bonne organisation.

La Direction Nationale de l'Arbitrage

Elle a compétence pour :

   •   assurer la formation des arbitres français,

   •   délivrer les différents titres d'arbitres et de tenir à jour le fichier des arbitres,

   •   gérer l'arbitrage des différents tournois en France,

   •   établir les règlements spécifiques à l'arbitrage réunis dans le livre de l'arbitre.

La Commission d'Appel Sportif

Elle juge en dernier ressort les appels interjetés contre les décisions des directeurs de compétitions ou des Ligues sur le plan administratif, ainsi que les appels interjetés contre les décisions des arbitres ou des Ligues sur le plan sportif.

La Commission d'Homologation

Elle se prononce sur la situation des joueurs qualifiés ou non qualifiés, mutés ou non mutés, de nationalité française ou non.

La Commission Fédérale de Discipline

Elle est l'organe disciplinaire de 1ère instance qui met en application le Règlement Disciplinaire après que le Bureau, saisi d'une plainte de tout affilié, ait pris la décision d'engager des poursuites disciplinaires. Elle est soumise à des règles d'indépendance stricte et au respect des droits de la défense.

La Commission d'Appel

Elle est l'organe disciplinaire d'appel des décisions prises en 1ère instance et met en application le Règlement Disciplinaire sur saisine des intéressés. Elle est soumise à des règles d'indépendance stricte et au respect des droits de la défense.

La Commission Médicale

Elle définit et veille à l'application du règlement médical et au règlement spécifique de lutte contre le dopage.