Règles du jeu
 Infos fédérales
FFE - Présentation
Siège fédéral
Licences et clubs
Licenciés
Clubs
Comités
Ligues
Calendrier
Par équipes
Tournois
Vos Opens
Ch France Jeunes
Ch. de France
Blitz BNP-Paribas
Grand-Prix Fide
Féminines
Jeunes
Scolaires
Handicap
Arbitrage
Entraînement
Discipline
Vos Stages
Téléthon
Equipe de France & titrés
Haut niveau jeunes
Règlements
Règles Sportives
Comptes rendus
Formation
Documents utiles
Nouveaux Publics
Semaines Thématiques
Annonces emploi
Annonces clubs
Partenaires
 
 
Contact   |   Zone de jeu   |   Boutique   |   Publications   |   Mon Compte   |   Gérer son Club   |   Directeurs de Groupes   |   Imprimer     il y a 732 utilisateurs  
Championnat de France

Résultats & Classements Championnats de France 2014    

National | National Féminin | Accession | Open A | Open B | Open C | Open D | Vétérans | Blitz BNP-Paribas

Nîmes 2014 vous attend...     

Du 17 au 28 août, Nîmes la gardoise sera l'âme du jeu d'échecs. Festive, vivante, riche d'un passé plus que millénaire, résolument contemporaine, la “ville avec un accent” met en oeuvre tout son savoir-faire pour accueillir son 2e championnat de France individuel.

Tous les participants seront rassemblés en un lieu unique, le grand complexe omnisports “Le Parnasse”, qui protégera les participants des ardeurs du soleil, bien mieux qu'en 2009 au Parc des Expositions. Unité de lieu, mais aussi unité de temps pour cette 89e édition de la grande fête des échecs : Opens et Nationaux débuteront le même jour et à la même heure ! Tous les participants pourront ainsi se retrouver, lors d'une même journée de repos, face à face pour le blitz du Trophée BNP Paribas (22 août).
Le championnat de France est aussi l'occasion d'associer étroitement la population et la ville à la manifestation. De nombreuses animations sont donc prévues, avec en point d'orgue la Nuit des Échecs, programmée le jeudi 21 août sur l'Esplanade Charles de Gaulle, et intégrés dans les "Jeudis de Nîmes",le grand rendez-vous estival de la cité gardoise, qui tous les jeudis soirs de juillet et d'août, fait la fête...

Rendez-vous à Nîmes pour disputer une édition 2014 pleine de nouveautés à découvrir sur le site du Championnat

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 10)    

Le suspense reste entier.
Il faudra donc attendre la dernière ronde pour découvrir le nom des deux champions de France 2014... Dans le National mixte, Laurent Fressinet a pourtant fait ce qu'il fallait en s'imposant avec les noirs contre Jean-Luc Chabanon, mais Etienne Bacrot n'a pas tremblé contre la lanterne rouge Kevin Roser, s'imposant somme toute assez facilement, après avoir joliment gagné un pion au sortir de l'ouverture. C'est donc lors de l'affrontement direct Fressinet-Bacrot de la 11e et ultime ronde, que se jouera le titre. Avec les blancs et un point d'avance, le premier nommé a son destin entre les mains, d'autant que même une défaite ne le condamnerait pas, mais le dirigerait vers un match de départage en parties rapides. Avec les noirs, Etienne Bacrot devra donc trouver le moyen de dynamiser la position, sans prendre toutefois de risques inconsidérés.

Photo : Andreea Bollengier

Suite >>>

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 9)    

Deux leaders : un point d'avance
Le scénario est le même dans les deux Nationaux, à deux rondes de la fin ; un leader avec un point d'avance, forcément en position de force, mais pas à l'abri d'un fléchissement. Dans le National mixte, c'est Etienne Bacrot qui fait l'effort avec les noirs, en remportant sur sa technique pure, une finale de Tours et Fous égale contre Jean-Luc Chabanon. Du coup, il rattrape un demi-point sur le leader Laurent Fressinet, qui n'a pas pris de risque contre Jean-Marc Degraeve. Le titre pourrait se jouer entre eux, d'autant qu'ils se rencontreront lors de la dernière ronde.

Suite >>>

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 8)    

Les blancs jouent et gagnent (presque) tout.
La lutte fait rage, à l'approche du sprint final dans les Nationaux. Encore très peu de nulles dans cette 8e ronde (seulement 4), qui aura presque valu un grand chelem aux pièces blanches : sept victoires de rang, avant qu'un ultime sursaut des noirs dans la soirée, leur permette de sauver l'honneur. Lequel sursaut autorisera son auteur (Anda Safranska, contre Mathilde Congiu) à continuer la course en tête du National féminin, en compagnie de Nino Maisuradze, vainqueur elle aussi, mais beaucoup plus tôt dans l'après-midi, d'Andreea Navrotescu.

Suite >>>

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 6)    

Fressinet s'envole, Safranska confirme.
Décidément, cette cuvée 2014 des Nationaux pourrait bien faire honneur au centenaire des championnats de France, dont la première édition a eu lieu en 1914. En effet, le nombre de parties décisives y est particulièrement élevé, et la 6e ronde est venue conforter cette statistique, avec seulement 3 nulles sur 12 parties. Chez les garçons, Laurent Fressinet, en s'imposant avec les noirs contre Tigran Gharamian, a réalisé le double break, et il possède maintenant 1.5 point d'avance sur Etienne Bacrot, qui n'a pas pu faire fructifier une position plaisante face à son ancien entraîneur, Iossif Dorfman. Matthieu Cornette (photo) a de son côté rejoint le septuple champion de France à la deuxième place, grâce à une victoire spectaculaire contre Jean-Luc Chabanon, les deux joueurs ayant régalé le public d'un mano a mano tactique étourdissant.

Suite >>>

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 5)    

A mi-parcours…
Ce ne sont pas les sommets atteints hier, mais cette 5e ronde des Nationaux aura encore livré des combats épiques, nous gratifiant de 8 victoires sur 12 parties. Souvent les rondes qui précèdent la journée de repos sont peu combatives, car il est toujours important psychologiquement d'éviter une fausse note ce jour-là, afin de ne pas passer 48h à ruminer. C'est peu de dire que ce ne fut pas le cas à Nîmes ! Consolation pour les déçus du jour, ils peuvent oublier leurs malheurs lors de la grande Nuit des Echecs, organisée en extérieur et en plein centre-ville, à l'occasion des « Jeudis de Nîmes », qui fêtent cette année leur vingtième anniversaire.

Photo : Grand public et amateurs n'étaient pas les seuls à défier les 4 Grand-Maîtres de la "Nuit des Echecs"...

Suite >>>

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 4)    

Des gains à gogo !
11 victoires sur 12 parties, dans un déferlement de combats aussi spectaculaires qu'acharnés, voilà une 4e ronde des Nationaux qui restera certainement dans les annales… En effet, une seule partie nulle sur douze, à ce niveau de la compétition, c'est rare ! Cet unique partage du point sera d'ailleurs le résultat d'une nouvelle défense opiniâtre de la championne de France, Nino Maisuradze, face à Almira Skripchenko. Du coup, c'est la surprenante Anda Safranska (photo) qui mène la danse chez les filles, avec 3.5/4.

Suite >>>

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 3)    

Des combats sans concession !
Les échecs sont un sport, entre autre parce que les parties, et notamment lorsqu'elles durent 50, 60, 80, voire 100 coups comme aujourd'hui, demandent un effort qui peut parfois être épuisant : la 3e ronde des Nationaux en est un très bon exemple. Commençons, une fois n'est pas coutume, par les filles, dont 4 des 6 parties ont duré très longtemps. Les rebondissements ont été incroyables, même si ces fins de parties techniques, disputées après plusieurs heures de jeu et sous la pression de la pendule, sont souvent propices aux erreurs.

Photo : Laurent Fressinet, seul en tête du National.

Suite >>>

Nîmes 2014 : Le résumé du jour (Ronde 2)    

Les favoris se rebiffent.
L'effervescence du début est passée, le championnat de France et ses quelque 700 participants rentrent en rythme de croisière, sous l'œil attentif des medias locaux, qui lui font la part belle. Seulement deux rondes, et plus personne n'a fait le plein de points dans le National mixte. Cueillis à froid dès leur retour de Norvège, les deux principaux perdants de la première ronde, Etienne Bacrot et Romain Edouard, ont immédiatement remis les pendules à l'heure.

Photo : Nino Maisuradze, championne de France 2013

Suite >>>

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ... 28
chercher :  
partager :  
Retransmissions en direct

Nationaux

Accession et Open C

Vétérans et Open D

Open A et Open B

Championnat de France à Nîmes : 17 > 28 août 2014


Page dédiée site FFE | Site du championnat

Nationaux : les participants

   •  National   |   •  National féminin

Bulletin d'inscription Nîmes 2014

   •   Bulletin d'inscription

Le bulletin d'inscription est à retourner à FFE - BP 10054 - 78185 Saint-Quentin-en-Yvelines Cedex - Contact : Jordi Lopez - jordi.lopez@echecs.asso.fr - 01 39 44 65 84

Possibilité de s'inscrire en ligne par internet :

Rendez-vous sur cette page de la boutique FFE

Hébergement

Les bons plans du championnat

Horaires des rondes

Nouveauté 2014 :
Tous les participants - Nationaux et opens - joueront aux mêmes horaire et dates.

•  Accueil, pointage des participants :
   -  samedi 16 août : 15h à 19h
   -  dimanche 17 août : 9h à 13h.

•  Dimanche 17 août : Cérémonie d'ouverture & ronde 1 à 15h30

•  Lundi 18 au jeudi 21 août : Rondes 2 à 5 à 15h30

•  Jeudi 21 à 21h : Nuit des Echecs
•  Vendredi 22 : journée de repos ; Trophée BNP Paribas à 15h30

•  Samedi 23 au mercredi 27 août : Ronde 6 à 10 à 15h30
•  Jeudi 28 août :
   -  Ronde 11 à 11h00 ;
   -  départages éventuels Nationaux à 17h

•  Cérémonie de clôture, jeudi 28 août à 19h00.

Règlement du championnat de France

Réglement du championnat de France individuel

Les tournois

•   National : 12 joueurs sélectionnés
•   National féminin : 12 joueuses sélectionnées
•   Accession : Elo supérieur ou égal à 2200
•   Open A : Elo compris entre 1950 (supérieur ou égal) et 2200
•   Open B : Elo compris entre 1750 (supérieur ou égal) et 1950
•   Open C : Elo compris entre 1500 (supérieur ou égal) et 1800
•   Open D : Elo inférieur ou égal à 1500 et non classé
•   Véterans : joueurs nés en 1952 ou avant.

Palmarès du championnat de France

Bref historique

Le premier championnat de France, qualifié "d'officieux" car il s'est déroulé avant la création de la FFE en 1921, s'est disputé à Lyon du 26 au 31 juillet 1914. En raison de l'appel à la mobilisation générale de la 1re guerre mondiale, le 1er août 1914, la réunion au cours de laquelle la Fédération Française des Echecs devait être créée fut annulée. Le vainqueur, Alphonse Goetz, reçut un vase de Sèvres, offert par le Président de la République, qui deviendra le traditionnel trophée du champion et de la championne de France.

Deux ans après la création de la FFE (1921), naissait le championnat de France officiel (1923) qui dès lors sera organisé chaque année (sauf en 1939, 1944 et 1960).

Les champions de France

Les records :

•   7 fois champion de France : Etienne Bacrot (1999, 2000, 01, 02, 03, 08, 12)
•   6 fois champion de France : Maurice Raizman (1932, 34, 36, 46, 51, 52), César Boutteville (1945, 50, 54, 55, 59, 67)
•   Quatre fois champion de France : Amédée Gibaud (1928, 30, 35, 40) et Jean-Luc Seret (1980, 81, 84, 85).