ffe

Direction Nationale de l'Arbitrage

26/09/2018

Découvrez la Direction Nationale de l'Arbitrage (mise à jour : 26 septembre 2018)


Interview de l'Arbitre en Chef du Championnat du Monde Carlsen-Caruana (Part 4)

19/11/2018

Suite de Part 3

- Pourquoi une cravate et non un noeud papillon au démarrage ?

J'ai hésité à mettre une cravate Garfield, en hommage à un respectable collègue. L'invitation portait la mention « black tie », ce qui peut se traduire littéralement par « cravate noire », même s'il est vrai qu'habituellement, cela signifie smoking, chemise blanche et nœud papillon. Mais une cérémonie plus formelle aurait indiqué « white tie ». Dans le doute, j'ai demandé à l'organisateur si une cravate était acceptable, et il est lui-même venu en cravate. D'ailleurs, sur place, Joël Lautier, cravaté, m'a fait remarquer qu'on reconnaissait facilement les joueurs d'échecs dans cette soirée : ils ne portaient pas de noeud papillon.

Question 5 : Apres avoir arbitré le championnat du monde, est-ce qu'on peut se dire : "Je crois qu'après avoir fait ça, on peut mourir tranquille. Enfin, le plus tard possible, mais on peut. Ah c'est super. Quel pied, ah quel pied ! Oh putain ! Olalala !"

SE : Oui. Clairement oui. Peut-être pas dans ces termes. Mais quelque chose comme « waouh ! ». Quand on m'a proposé cet arbitrage, juste après la fierté de représenter la FFE à ce niveau, je me suis dit « déjà ? ». Et après ? Je ne peux plus monter, mais je peux encore progresser, et perfectionner mes compétences. Je pourrai dire que j'ai arbitré le plus haut niveau mondial, mais je côtoie régulièrement des collègues qui m'apprennent l'humilité. Et tous les jours je prends des notes sur des points à améliorer… mon accent en anglais par exemple.

Merci Stéphane d'avoir pris le temps de répondre à nos questions lors des jours de repos du championnat du monde.

Photos : World Chess

DNA Communication Manager


Interview de l'Arbitre en Chef du Championnat du Monde Carlsen-Caruana (Part 3)

19/11/2018

Suite de Part 2

Question 4 : Sur l'arbitrage d'un championnat du monde, nos lecteurs sont curieux et voudraient savoir :

- Quand as-tu été nommé arbitre en chef et par qui ?

SE : Par le Président de la FIDE, Arkady Dvorkovich, juste après son élection, début octobre.

- Quel est la part du travail préparatoire de l'arbitre en chef avec Ashot Vardapetyan avant le lancement du 1er coup de la 1ere partie du match ?

SE : Ashot a été l'arbitre en chef du match Annand-Carlsen. C'est donc une grande chance pour moi de travailler avec lui. En tant que « représentant de la FIDE », il veille au respect des accords, des recommandations, des règlements de haut niveau. De mon côté, je gère l'application concrète de ces accords entre la FIDE, les managers des joueurs et les organisateurs, pendant le match. Pour prendre un exemple : Ashot négocie la température de la salle, et je règle le thermostat. Même si à la fin, c'est l'arbitre en chef qui décide, j'écoute avec respect ses recommandations. Autre exemple : le règlement prévoit que les joueurs doivent arriver 10 minutes avant le début des parties (il y a des contrôles de sécurité). Tout cela est discuté en amont, sans intervention de l'arbitre. Mais lors de la réunion technique, en présence des joueurs, l'idée de diminuer ce temps est apparue. J'ai donné mon accord de principe. Ashot a négocié avec les représentants des joueurs, et l'équipe privée de sécurité. Il m'a proposé de descendre à 8 minutes, puis à 6 minutes. Il fallait aussi mon autorisation, car tout retard peut être sanctionné par l'arbitre en chef, avec des amendes conséquentes.

Dans la séparation des pouvoirs, il représente le législatif, et moi l'exécutif.


Interview de l'Arbitre en Chef du Championnat du Monde Carlsen-Caruana (Part 2)

19/11/2018

Suite de Part 1

Question 2 : J'ai lu sur le site

http://arbitrovoyage.blogspot.com/

tes objectifs au niveau de la FIDE :

- Mise en place d'un programme détaillé de formation initiale des arbitres nationaux. Par exemple : règles du jeu de base, irrégularités, notation, nulles, mais aussi le matériel, les appariements basiques. En laissant aux fédérations nationales la possibilité d'adapter ce programme.

- Editer des règles du jeu simplifiées, compréhensibles par tous.

- Former des formateurs nationaux pour assurer le suivi des arbitres.

- Créer des outils informatiques gratuits, y compris de gestion en ligne de compétitions (toute-rondes, système suisse, équipes).

La FFE a son secteur de l'Arbitrage comme étant l'un des mieux structures au monde mais il y a toujours des choses a améliorer.

Comment vois-tu ton implication à l'international apporter des éléments pour la DNA et surtout les arbitres de base français et francophones ?

SE : Mon implication à la FIDE ne va pas aider la DNA à se structurer, c'est plutôt l'inverse : mon expérience à la DNA va aider la FIDE à se structurer ! Je prends un exemple : hier matin, je petit-déjeunais avec Nigel Short, Vice-Président de la FIDE. Il me demande comment améliorer le niveau des arbitres internationaux. Entre deux bouchées de boudin noir, et une portion de haricots blancs, je lui réponds que la DNA a déjà la solution : nous avons mis en place une formation continue obligatoire. J'ai décrit à Short comment fonctionnaient ces formations, il semblait convaincu. Autre exemple : pour les logiciels d'appariements, la FIDE n'offre rien, les arbitres doivent acheter une licence. A la FFE, nous mettons librement, à la disposition des arbitres, un logiciel très efficace. Pourquoi la FIDE ne ferait-elle pas de même, particulièrement pour les jeunes fédérations ?

Il y a une dynamique française, à la FIDE, avec en première ligne, notre président, BacharKouatly qui est devenu Président Exécutif. Profitons de cette dynamique pour exporter notre fonctionnement. La DNA, depuis sa création, est une commission exemplaire !


Interview de l'Arbitre en Chef du Championnat du Monde Carlsen-Caruana (Part 1)

19/11/2018

Nous débutons une série d'interviews d'arbitres afin de permettre à tout un chacun de mieux connaitre le monde un peu particulier de l'arbitrage.

Actualité oblige, l'honneur revient a l'Arbitre International, Stéphane Escafre.


Examen d'arbitrage du 1er décembre 2018

16/11/2018

Une session d'examen se tiendra le samedi 1er décembre 2018 de 8 h 30 à 12 h 45. Les arbitres et futurs arbitres qui souhaitent passer l'UVR, l'UVC, l'UVO et l'UVT, doivent s'inscrire en s'adressant directement auprès de leur DRA.

Les candidats à l'UVT recevront (au plus tard le 17 novembre) une première partie à faire chez eux puis termineront leur UV informatisée le jour J.

Pour les DRA, la date limite de transmission des listes d'inscrits est fixée au jeudi 15 novembre 2018 à minuit. Aucune inscription ne sera prise en compte après cette date.

Il est rappelé que cette session d'examen sera « dématérialisée », donc informatisée. Ce qui signifie que les candidats composeront sur leur propre ordinateur.

Toutefois exceptionnellement si certaines personnes n'ont pas d'ordinateur, cela arrive rarement mais cela existe, ainsi que des personnes n'étant pas à l'aise avec les traitements de texte, ils pourront composer sur format papier comme auparavant. Dans ce cas c'est le surveillant qui scannera les copies pour les renvoyer par mail.

Le guide des examens à l'intention des candidats est disponible dans la colonne de droite.

N'oubliez pas de mettre à jour vos fichiers : Livre de l'Arbitre et les règlements des compétitions toutes catégories.


Arbitre titré supplémentaire

13/11/2018

Félicitations à notre collègue Thomas Lemoine pour l'obtention du titre d'Arbitre International lors du FIDE Presidential Board des 8 et 9 novembre 2018 à Londres.

La DNA lui adresse toutes ses félicitations.

La France compte désormais 49 arbitres Internationaux et 59 arbitres FIDE qui peuvent arbitrer des tournois à normes.


Stage AFO à Cuers les 20 et 21 octobre 2018

02/11/2018

1er rang de gauche à droite : Richard Sauze, Isabelle Chapeau, Henk Brongers, Chantal Hennequin (DRA PACA), Stéphane Escafre, Camille Lamorelle.
2ème rang de gauche à droite : Jean-Yves Laznovsky, Thierry Benda, Eric Mory, Marc Pellicano, Brice Aidaoui, Thibaud Plumat, Vincent Bronny, Bertrand Fiolet, Fabrice Touvron et Pierre Boghossian. (photo Patrick le Floch)

Nos 14 stagiaires ont profité d'une belle arrière-saison varoise, à Cuers, et de l'excellente organisation du président de son club, M. Patrick le Floch, pour se préparer à l'examen d'AFO en toute convivialité. Avec Stéphane Escafre, arbitre international, en maître de stage très impliqué, et Henk Brongers, président du Comité Varois des Échecs, ces deux journées ont été très studieuses et fort agréables. Il y avait beaucoup à échanger en termes d'expérience !

Souhaitons bonne chance à tous nos candidats AFO pour l'examen, prévu le 1 er décembre !

Compte rendu de Fabrice TOUVRON, président de l'Echiquier Dracénois


Stage SC/SJ à Rennes les 13 et 14 octobre 2018

17/10/2018

Le club de Rennes Paul Bert a organisé les 13 et 14 octobre, un stage d'arbitrage SC.

Pierre Lécuyer est intervenu comme formateur sur ces 2 journées.

13 participants ont suivi avec attention la formation (5 pour le titre d'Arbitre de Club, 2 pour le titre d'Arbitre Jeune complété par 6 pour la Formation Continue).

1er rang de gauche à droite : Jérémy Hackpil, Pierre Lécuyer, Gabriel Daunay, Ronan Guyader, Stéphane Derouin, Claude Détournay.

2ème rang de gauche à droite : Alain Storme, Arthur Stéphan, Erwan Bleuzen, William Sebagh, Maxime Revel, Yvon Martin, Philippe Marchais, Pierre Larivière.

Compte-rendu de Christian Bleuzen, club de Rennes Paul Bert


Olympiades 2018 - L'arbitrage français à Batumi

06/10/2018

Du 23 septembre au 6 octobre 2018 se tenaient à Batumi, Géorgie, les 43èmes Olympiades d'Echecs.

Outre les équipes nationales mixte et féminine, la FFE était représentée par plusieurs arbitres dans la compétition. Benjamin Marret, Arbitre FIDE, avait été proposé par la FFE dans le cadre de l'appel à candidature posté il y a quelques mois et validé par l'ECU. Les arbitres internationaux Stephen Boyd et Stéphane Escafre, Secrétaire Général Fédéral, ont également rejoint l'équipe officiant sur place. Stéphane choisissant la voie de la spécialisation vers l'anti-cheating (lutte contre la tricherie), après une première expérience lors des championnats d'Europe 2018, il serait souhaitable que le prochain CD Fédéral le positionne pour travailler à la mise en place d'une structure anti-triche au niveau de la FFE.

Les arbitres français aux olympiades, accompagnés des officiels français sur place. AI Stéphane Escafre, Bachar Kouatly (Président FFE), Laurent Freyd (Directeur National de l'Arbitrage FFE), AI Stephen Boyd, Jean-Michel Péchiné (Chef de Presse), AF Benjamin Marret - Crédit Photo : Yuri Garrett

En marge de la compétition se tenait également le 89ème Congrès de la FIDE. Laurent Freyd, Directeur National de l'Arbitrage, s'est rendu sur place pour participer aux diverses réunions techniques pertinentes pour l'arbitrage. En particulier, la commission des arbitres qui décerne les titres et catégories d'arbitres, validés ensuite par l'Assemblée Générale de la FIDE. Voici donc les dossiers validés à Batumi :

Formateur d'Arbitre FIDE : Stéphane Escafre devient le 2ème arbitre français à détenir à la fois le titre de FIDE Lecturer et la catégorie A en tant qu'arbitre.

Catégorie d'arbitre : Dominique Dervieux passe Arbitre International de catégorie B. La FFE compte maintenant 2 arbitres de ce niveau.

Arbitres Internationaux :Eric Delmotte, Jean-Luc Feit et Frank Holler obtiennent le titre d'Arbitre International. La FFE compte donc maintenant 48 arbitres internationaux.

Arbitres FIDE :Jean François, Patrick Lauféron, Denis Regaud et Matthieu Vieira obtiennent le titre d'Arbitre FIDE. La FFE compte donc maintenant 60 arbitres FIDE.

La DNA adresse à chacun ses vives félicitations et les encourage à continuer à travailler dans un esprit d'excellence, pour la qualité générale de nos arbitrages !